Marius et Jeannette

aff

Disponible dans le(s) coffret(s)

En vidéo le : 16.10.2008
Sortie en salles : 19.11.1997

Fiche festival

Festival de Cannes 1997 – Sélection officielle

FICHE TECHNIQUE

ACTEURS

Ariane Ascaride (Jeannette), Gérard Meylan (Marius), Pascale Roberts (Caroline), Jacques Boudet (Justin), Frédérique Bonnal (Monique), Jean-Pierre Darroussin (Dédé), Laëtitia Pesenti (Magali), Miloud Nacer (Malek), Pierre Banderet (Mr Ebrard)

Auteurs : Robert Guédiguian et Jean-Louis Milesi
Producteur : Gilles Sandoz
Directeur de production : Malek Hamzaoui
Image : Bernard Cavalié
1er assistant réalisateur : Jacques Reboud
Chef monteur : Bernard Sasia
Son : Laurent Lafran
Régisseur général : Bruno Ghariani
Décor : Karim Hamzaoui

Durée

1h42

1.66

Dolby A

visa 90.148

Synopsis

Le Monde… Marseille… Quartiers Nord… L’Estaque. Marius et Jeannette sont au milieu de leur vie. Marius vit seul dans une immense cimenterie désaffectée qui domine le quartier. Il est gardien de cette usine en démolition.
Jeannette élève, seule, ses 2 enfants avec un maigre salaire de caissière. Elle habite une minuscule maison ouverte sur une courette. Ses voisins de cour, Caroline et Justin, Monique et Dédé, l’encouragent avec force éclats de rire et coups de gueule. La rencontre de Marius et Jeannette ne sera pas simple car, outre les difficultés inhérentes à leur situation sociale, ils sont bléssés… Par la vie.
Le film décrit la renaissance de leur capacité à être heureux. Cette romance populaire se terminera bien car… Il le faut.
Il faut réenchanter le monde.

précédents suivantes

presse

Un ténébreux s’éprend d’une tornade. Ca tchatche, ça rigole, ça rêve… Une magnifique romance populaire signée Robert Guédiguian.
Jean-Claude Loiseau – Télérama

Marius et Jeannette est un film radical, donc encourageant. Comme il est tout à fait bouleversant mais juste que ce film foncièrement protestataire soit finalement dédié aux milliers d’ouvriers qui reposent dans le petit cimetière de l’Estaque. Plus que jamais : honneur aux vaincus et mort aux vaches.
Gérard Lefort – Libération

L’un des protagonistes dit de Marius qu’il n’a plus assez de musique dans son coeur pour faire danser la vie ; eh bien, c’est justement parce que Guédiguian détient ce précieux pouvoir qu’il n’a pas fini de faire danser nos vies.
Thierry Klifa – Studio

Mais aussi

La date de sortie vidéo indiquée correspond à celle du coffret “Tous les films de Robert Guédiguian”, dans lequel le film figure.