A la place du coeur

aff

Disponible dans le(s) coffret(s)

En vidéo le : 16.10.2008
Sortie en salles : 09.12.1998

FICHE TECHNIQUE

ACTEURS

Ariane Ascaride (Marianne), Christine Brücher (Francine), Jean-Pierre Darroussin (Joël), Gérard Meylan (Franck), Alexandre Ogou (Bébé), Laure Raoust (Clim)

Scénario, adaptation et dialogues : Jean-Louis Milesi et Robert Guédiguian, d’après “Si Beale Street pouvait parler” de James Baldwin (Editions Stock)
Producteur délégué : Gilles Sandoz
Producteur associé : Michel Saint-Jean
Directeur de production : Malek Hamzaoui
Image : Bernard Cavalie
Son : Laurent Lafran
Chef monteur : Bernard Sasia

Durée

1h53

1.66

Dolby SR

visa 92.654

Synopsis

A Marseille…
Les quartiers populaires, les Baumettes, la mer …
Des ouvriers, hommes, femmes, enfants…
Clémentine, dite Clim, est amoureuse depuis toujours de François, dit Bébé. Ils sont bien décidés à se marier, même si lui n’a que 18 ans, et elle à peine 16.
Mais Bébé est accusé d’avoir violé une jeune femme. Il faut dire que Bébé est un enfant adopté, noir de peau, et qu’un jour il a eu le malheur de croiser le regard bleu d’acier d’un flic aux tendances racistes. C’est sur les accusations de ce flic que Bébé est jeté en prison. Le film commence le jour où Clim, comme tous les jours, lui rend visite. Mais cette fois ci, contrairement à son habitude, elle ne va pas l’appeler Bébé, mais François. C’est qu’elle a quelque chose de grave à lui annoncer : elle est enceinte.

précédents suivantes

presse

(…)C’aurait pu être un mélo strident ; entre les mains de Guédiguian (qui ne peut ne pas avoir pensé à Renoir), c’est au contraire un film presque chuchoté, chaleureux, plein de vrais moments de grâce entre parents, enfants, amis, amants, et même le quartier tout entier.
Vogue

(…)R. Guédiguian, cette fois encore, réussit à illuminer de grâce les visages de ses acteurs, comme si la lumière de Marseille suffisait à effacer les noirs sentiments de la menace omniprésente. C’est un film sombre et lumineux, pessimiste et rempli de vie malgré tout.
D. Toscan du Plantier – Le Figaro Magazine

Mais aussi

La date de sortie vidéo indiquée correspond à celle du coffret “Tous les films de Robert Guédiguian”, dans lequel le film figure.